Comment j’économise pour voyager

J’adore voyager. Je pars en moyenne 5 fois par an. Que ce soit pour de gros séjours à l’étranger ou des week-end en France ou dans des villes européennes. Pourtant je ne suis pas riche. Je gagne bien ma vie, je ne vais pas mentir, mais je n’ai pas de rentrées d’argent faramineuses, je ne peux pas prendre mille congés sans solde pour assouvir ma soif d’aventures. Du coup une question revient souvent:

Marie, comment est-ce que tu fais?

Il n’y a pas de secret . Pas de formule magique transmise de blogger voyage en blogger voyage depuis des temps immémoriaux.

Tout tient à deux facteurs: les économies (le budget que l’on alloue à ses voyages) ensuite la façon dont on dépense cet argent. Aujourd’hui nous allons nous consacrer aux économies et dans deux semaines je vous ferai un article sur les différents moyens de voyager à petit prix.

Comment mettre suffisamment de côté pour voyager?

Et là encore, pas de formule magique désolée. Sans augmenter nos revenus, si on veut mettre plus de côté il faut faire des sacrifices. Mais plutôt que simplement vous dire ça, je vais vous donner des exemples concrets de ce que je fais, de comment j’applique les conseils dans ma vie de tous les jours. Et il faut savoir que là je vais parler de mettre de l’argent de côté pour un voyage mais ces conseils marchent pour tout. Besoin de mettre de côté pour avoir un apport pour un achat immobilier? Besoin de financer une opération (non essentielle, une chirurgie esthétique par exemple)? Ça marche aussi.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est annie-spratt-flvuw7nbzmm-unsplash.jpg
Photo par Annie Spratt – Source Unsplash

Bien connaître son budget

Avant de mettre de côté je dois bien connaître mon budget. Quelles sont mes rentrées d’argent et quelles sont mes dépenses?

Pour cela il y a plein d’applications comme Nestor, ou Bankin’ qui vont vous faire de beaux graphiques tous les mois, c’est utile au quotidien pour surveiller les dépenses et voir où on en est. Mais rien ne vaut un état des lieux à l’ancienne. On prend un papier, un crayon, et on note tout.

Il y a trois catégories de choses à noter. La première ce sont les rentrées d’argent régulières: salaires, aides, compléments de revenus etc…. La seconde ce sont les dépenses fixes: le loyer, la facture d’eau, d’électricité, le téléphone, internet, la nourriture, les remboursements de prêts etc….Et la troisième ce sont les autres dépenses de loisir: les sorties, les loisirs, le shopping etc…

Avoir une vue nette de mon budget me permet de connaître ma marge de manœuvre. Est-ce que j’ai de mauvaises habitudes de dépenses? Est-ce que je dépense 20% de mon salaire en chaussures tous les mois?

Ensuite j’essaie d’appliquer les autres conseils que je vais vous donner dans cet article pour arriver à un ratio dans le style de: 50% dépenses fixes, 30% économies, 20% dépenses de loisir. C’est ma répartition d’argent, vous ne pourrez peut être pas mettre ça en place chez vous; mais c’est quelque chose qui me correspond bien. La moitié de mes revenus me sert à vivre confortablement, le reste est soit mis de côté soit utilisé pour les loisirs du quotidien, avec une priorité sur mon épargne, pour financer tous mes projets: voyage, maison, retraite.

Optimiser ses dépenses fixes

Les dépenses fixes, ce sont celles qu’on ne peut pas couper. Mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas les réduire ou les optimiser.

Mon premier exemple concret va être celui du loyer. Je travaille sur Paris. Quand j’ai commencé à travailler j’habitais chez mes parents, je n’avais pas de loyer à payer et j’ai pu donc mettre beaucoup d’argent de côté. Mais même si j’adore ma famille, j’avais besoin d’indépendance, j’ai donc cherché un appartement. Avec mon salaire et mon CDI, j’avais pas mal de possibilités. J’ai établi mes priorités qui étaient: 30m2 environ, à moins de 10 minutes à pied du métro ou RER, ligne directe jusqu’à mon lieu de travail, 700 euros mensuels maximum (de toutes façons avec les assurances loyer impayé, aucun bailleur ne m’aurait acceptée sur ce montant de loyer mais c’était ce que je m’autorisais). Avec mon budget, dans Paris, je savais que 30m2 ce n’était pas possible. Comme je ne voulais pas dépenser plus j’ai décidé de m’éloigner de Paris, donc de sacrifier l’accès au métro, pour moi c’était RER uniquement. J’ai finalement opté pour un appartement assez éloigné de mon lieu de travail. C’était pour moi le meilleur compromis. J’avais tous mes critères sauf l’accès au métro, et la distance par rapport aux transports. Je suis à environ 15 minutes de la station à pied, mais pour mes 32m2, je paie 560 euros mensuels. J’aurais pu mettre 30 minutes par jour, comme mes collègues, en habitant dans un 20m2 que j’aurais payé bien plus cher, pour pouvoir vivre « à Paris ». Mais j’avais une autre priorité. J’ai sacrifié mon confort de déplacement personnel tous les jours, afin de bénéficier d’une capacité d’épargne supplémentaire.

Et encore, j’ai choisi de vivre seule. Mais la colocation est aussi un bon moyen de payer moins en loyer.

D’autres ajustements que j’ai faits concernent mon offre internet. Ne regardant pas la télévision, j’ai opté pour une formule qui n’inclut pas l’accès à la télé par câble, et donc moins chère que d’autres offres de mon FAI. Comme je suis peu chez moi j’ai fait attention au moment de souscrire à mon offre d’électricité, de prendre une offre avec une base fixe moins chère. Avec tout ça j’économise environ 15 euros tous les mois. Pour deux choses qui ne changent pas ma vie, simplement parce que j’ai analysé mon style de vie, ma façon de consommer et que j’ai fait les ajustements.

Un troisième exemple concerne ma facture de chauffage. J’habite dans une résidence récente et donc bien isolée, déjà rien qu’avec ça je consomme moins en chauffage que beaucoup de gens. Mais saviez vous que la plupart des foyers chauffent à 21°C voire 23°C? Alors qu’à 19°C, le corps ne ressent presque pas de différence mais ces deux degrés qui se répercutent sur toute l’année peuvent faire une différence énorme, presque 15% de votre consommation!

Et enfin quatrième exemple: mon alimentation. Quand je fais mes courses je regarde le prix au kilo avant le prix d’achat en lui même. Souvent les produits dans des gros paquets sont moins cher au kilo que les petits paquets, sur le long terme ça fait une grosse différence. Je ne fais pas ça pour tous les produits, mais plutôt pour ceux qui ne se périment pas (comme le riz et les pâtes). Le prix au kilo est une notion très importante à garder en tête quand on fait ses courses de produits frais aussi. Par exemple dans mon supermarché, il y a un stand de poissonnerie. Dans les rayons on trouve du poisson dans des barquettes plastiques, prêt à être cuisiné. Et bien un exemple concret c’est que j’ai fait les courses hier et le pavé de saumon dans sa petite barquette était à 27 euros le kilo, alors que sur l’étal du poissonnier il était à 21 euros le kilo. C’est exactement le même produit, dans le même magasin, sauf qu’en prenant chez le poissonnier vous soutenez en plus l’emploi d’une vraie personne. C’est complètement gagnant! Donc ne pas hésiter à comparer les prix au quotidien.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est annie-spratt-jr8byyzmttu-unsplash.jpg
Photo par Annie Spratt – Source Unsplash

Réduire les dépenses annexes

Réduire n’est pas supprimer! attention! Il est important de garder un peu de budget pour les loisirs du quotidien. Sinon je pense qu’à long terme il est beaucoup plus difficile de mettre de côté, tôt ou tard on va craquer, et aussi parce que n’est pas parce qu’on travaille pour atteindre un but financier, qu’il faut en oublier de vivre.

Mais par exemple je connais des gens qui sortent deux, trois fois par semaine, dépensant 30 euros dans les bars à chaque fois. Ils peuvent se le permettre, ils s’amusent, c’est cool! Mais après ils disent « je n’arrive pas à mettre de côté, je ne sais pas comment tu fais ». Réduire déjà un peu les dépenses à ce niveau là mine de rien, comme c’est une activité régulière ça fait une énorme différence. Si mon ami décide de ne dépenser que 20 euros par soirée, ou de ne faire que deux soirées au lieu de trois, il économisera 30 euros chaque semaine. Si on dit que dans un mois il y a quatre semaines, et bien ça fait 120 euros dans le mois. Et je garantis que cela n’aura au final pas d’impact sur sa vie sociale. Et sur la vôtre non plus si c’est votre cas, vos amis resteront toujours vos amis.

Et je dis ça mais j’ai tendance à faire la même, quand je suis au travail, que je sors manger au restaurant le midi avec les collègues. A 10/15 euros le repas, ça va très vite, même avec les tickets restaurants de la boîte! Du coup j’ai pris la décision de ne le faire qu’une ou deux fois par semaine, et d’apporter ma gamelle le reste du temps. Ça permet d’économiser encore pas mal à ce niveau là!

Un autre exemple, mon abonnement à Netflix. Je ne vais plus (ou presque) au cinéma mais je consomme quand même énormément de fictions via Netflix. Le premier réflexe, ce serait de m’abonner via l’offre de base. A l’heure à laquelle j’écris ces lignes, l’abonnement de base permettant de regarder Netflix sur un seul écran (à la fois) en LD est à 8 euros par mois. C’est plutôt cool. Mais ce n’est pas celui que j’ai. J’ai pris l’abonnement juste au dessus, celui à 12 euros par mois. Il permet de regarder Netflix sur deux écrans en simultané et en HD. Je partage cet abonnement avec un ami, ainsi nous bénéficions d’une meilleure qualité de vidéo pour 6 euros par mois. Moins cher qu’un abonnement pour une personne! L’abonnement supérieur, donnant accès à la 4K et jusqu’à 4 écrans en simultané (il peut donc être séparé entre 4 personnes) coûte 16 euros mensuels ce qui fait seulement 4 euros par personne. Mais je trouve que c’est trop compliqué de gérer plein de gens pour la personne qui s’occupe du compte du coup je préfère ne partager qu’avec une seule personne.

Il est aussi possible de réduire d’autres dépenses sur le long terme. par exemple arrêter de céder aux sirènes de la fast fashion, ou passer aux produits de beauté solide. Ces options ne sont applicables que sur le long terme parce qu’elles requièrent généralement un investissement plus important. Cela fait plusieurs années qu’au niveau de ma routine, à part la crème hydratante et le dentifrice (parce que j’en ai acheté un gros stock lors d’une promo quand j’ai emménagé seule et j’ai toujours pas fini de l’utiliser), je suis passée au tout solide. Sauf que là, pendant le confinement, je suis tombée à court de conditioner, et avec ma chevelure de princesse c’est un peu un élément indispensable. J’ai donc été au supermarché pour en acheter, à défaut de pouvoir me fournir auprès de mes marques habituelles. J’ai été tellement choquée du prix, si on veut prendre un produit sans silicones, pas trop dégueu au niveau de la composition, le prix monte si vite! Je me suis retrouvée à acheter un tube d’après shampooing coûtant 5 euros les 200ml (et l’ingrédient principal est l’eau! Wooh!). Avec ma quantité de cheveux il m’a tenu même pas 3 semaines. Alors que mon après shampooing solide, il me coûte 13 euros, c’est un investissement, certes, mais il me tient 4 mois. Ce qui fait pour 1 mois d’utilisation: 3,5 euros environ pour le solide et 6,5 euros pour le liquide. Le conditioner en barre est donc un meilleur investissement, sachant qu’en plus vous n’avez pas d’emballage, c’est bien plus eco-friendly.

Pareil pour la fast fashion, si vous arrêtez d’acheter des t shirt à 10 euros qui vont être complètement détruits au bout de deux mois, qui ont été fabriqués au Bengladesh par des enfants de 12 ans, ou juste d’accumuler des vêtements pour suivre les tendances, si vous investissez dans des pièces durables qui coûteront peut être plus cher à l’achat mais qui tiendront beaucoup plus longtemps, sur le long terme vous ferez encore des économies.

Notez que je ne parle jamais de couper des dépenses complètement, l’idée ce n’est pas d’arrêter de se faire plaisir au quotidien, comme je vous l’ai dit je ne pense pas que ce soit une bonne chose, sur le long terme. Mais repenser nos dépenses, et nos schémas de consommations qui apparaissent quand on fait le bilan, cela permet, à rentrée égale, de pouvoir économiser plus pour des projets qui nous tiennent à cœur. C’est pour ça que vous ne trouverez pas d’astuces permettant d’économiser énormément d’argent d’un coup. Mais si vous arrivez à éviter de dépenser 10 euros par-ci, 20 euros par là, et bien les petites sommes s’accumulent et vous pouvez facilement augmenter vos capacités d’épargne de 100/200 euros!

Augmenter ses revenus

Maintenant que vous avez optimisé vos sorties d’argent au possible, vous avez aussi la possibilité d’augmenter vos revenus.

Parfois changer de travail peut être une bonne idée, changer de boite et augmenter son salaire par la même occasion, parfois votre condition ne vous permet pas de le faire, ou vous êtes simplement bien où vous êtes, ce qui est compréhensible aussi.

Vous pouvez prendre des petits boulots, comme faire du babysitting le week end. Vous pouvez vous proposer comme guide pour faire visiter votre région aux touristes de passage, les expériences AirBnb sont un bon exemple de ce que l’on peut trouver un peu partout dans le monde (attention je rappelle que les revenus issus ces activités doivent être aussi déclarés).

Vous pouvez aussi faire du tri dans votre maison, votre appartement, votre dressing. On a tous plein de choses qui ne nous servent plus, de vieux vêtements, des vieux livres, DVDs, vieux meubles etc…. Et faites une brocante. Vos objets feront peut être le bonheur de quelqu’un. Et mettez cet argent de côté

Ayez un but précis

« Voyager plus » c’est un bon but, mais c’est encore trop vague. Donnez vous un but concret, un but précis. Le mien c’était « je veux avoir au moins 5000 euros de côté d’ici mai pour partir au Japon en octobre ». Tout est dans le titre: combien je dois économiser, quelle date limite je m’impose, et dans quel but je veux mettre cet argent de côté.

Je l’ai écrit partout. Dans mon bullet journal j’ai fait une page détaillant le budget hypothétique de ce voyage au Japon: 1000 euros pour l’avion, 2000 euros pour le logement, 500 euros pour les transports, 1000 euros pour les visites et la nourriture quotidienne, et 500 euros pour me faire plaisir sur place. (Spoiler alert: j’en ai dépensé la moitié au final, + 600 euros de matériel de Kyudo qui n’étaient pas prévus au départ). Et quand je mettais de l’argent de côté, je le notais, je voyais ma petite cagnotte grandir, mon carnet se remplir, j’avais l’impression d’avancer, pas de mettre de l’argent de côté « pour voyager » mais dans le but de faire CE voyage là, je le voyais se rapprocher et je ne me suis jamais sentie découragée.

Quand on travaille dans un but vague, c’est plus facile de se défaire, de se décourager, de changer d’avis. En se donnant un but précis on reste concentré.e, c’est plus concret et donc plus facile!

Mettez de l’argent de côté tout de suite et oubliez le

Un classique, mais mettez de l’argent de côté dès que vous avez votre rentrée d’argent. Tout de suite, vraiment. Dès que j’ai mon salaire je fais le virement du loyer et le virement des économies. En premier avant de faire quoi que ce soit, même m’acheter à déjeuner.

Par contre, la partie « oubliez cet argent que vous avez mis de côté et laissez le fructifier » est un peu plus compliquée à mettre en place; On consulte le solde de son compte et on a un petit rappel que « ah tiens c’est vrai j’ai tout cet argent de côté » et il est facile de craquer et de piocher dans sa tirelire pour satisfaire une envie spontanée.

Un conseil que je pourrais vous donner, ce serait d’avoir un compte dédié à ce projet de voyage (ou de maison ou peu importe).

J’ai souscrit à un compte auprès de Ma French Bank, mais il y a d’autres banques en ligne qui proposent cette formule, comme N26. C’est un compte courant en ligne, qui me permet de bénéficier d’une carte VISA absolument parfaite pour voyager. Déjà parce que VISA est un format accepté quasiment partout, mais aussi leur formule de compte me permet de ne pas avoir de frais bancaire lors des changements de devise. Or c’est quelque chose qui plombe vraiment le budget quand on voyage. Cela coûte 2€ par mois, mais quand vous avez 50 euros de frais bancaires en deux semaines de voyage qui sont alors réduits à zéro…et bien c’est très vite rentable même si on ne passe pas sa vie à voyager!

Bref je digresse, c’est un sujet que nous aborderons dans le prochain article.

Ce que je fais c’est que j’utilise ce compte là, qui est totalement à part, pour mettre de l’argent de côté pour mes voyages. C’est mon compte dédié à voyager, réserver les billets d’avion, d’hôtel, de retrait et de paiement sur place.

Et le fait qu’il soit séparé de mes autres comptes ça me permet de verser de l’argent dessus en début de mois et de vraiment complètement l’oublier puisque je n’ai pas son solde sous les yeux tout le temps. Avoir un compte à part vous permet d’être moins tenté.e de piocher dedans, ce qui peut vous ramener plusieurs mois en arrière selon vos dépenses.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est micheile-henderson-sot4-mzhyhe-unsplash.jpg
Photo par Micheile Henderson – Source Unsplash

Voilà c’est tout ce à quoi je pense! J’espère que vous trouverez quelques idées et conseils là dedans. Je vous rappelle le tout : Bien connaître son budget (rentrées et sorties d’argent), optimiser ses dépenses fixes, réduire ses dépenses annexes, se fixer un objectif concret et mettre de côté dès qu’on a une rentrée d’argent et l’oublier!

Je ne dis pas qu’il faut mettre de côté 500 euros tous les mois, tout le monde n’en a pas les moyens, mais si vous pouvez mettre un peu, même 50/100 euros, si vous le faites régulièrement et sans taper dedans, vous vous constituerez assez vite un petit pécule!

N’hésitez pas à partager vos secrets et conseils pour économiser dans les commentaires, ça pourra toujours être utile pour quelqu’un (et peut être, qui sait, j’y trouverai aussi des conseils pour moi)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :