Une journée au parc Universal Studios Singapore

J’adore les parcs d’attractions. J’ai grandi non loin de Disneyland Paris (Euro Disney à l’époque) et j’y ai même travaillé lorsque j’étais étudiante.

Depuis, si je voyage près d’un parc d’attractions, je fais mon possible pour le visiter. J’ai eu l’occasion d’aller à Universal Studios et Disney « MGM Studios » (son nom à l’époque, ça a changé depuis) en Floride, DisneySea à Tokyo (désigné comme le meilleur parc Disney du monde et je comprends pourquoi, je vous ferai un article dessus un jour). Du coup lors de mon séjour à Singapour, j’ai sauté sur l’occasion pour visiter le parc Universal Studios y ayant ouvert ses portes en 2010.

Accéder au Parc

Pour accéder au parc, c’est très simple. Il vous suffit d’aller à Sentosa, une île où se trouvait une base militaire anglaise, et qui a été reconvertie en gigantesque terrain de loisirs, avec des plages, des hôtels et de nombreuses attractions, parmi lesquelles le parc qui nous intéresse aujourd’hui. Il vous suffit donc de prendre le MRT jusqu’à Harbour Front, puis de sortir et plusieurs options s’offrent à vous: le téléphérique, le bus, le tram, ou bien finir à pied, un pont reliant Singapour à Sentosa dispose d’une allée piétonne et ce n’est pas très long!

Préparer sa visite

Préparer sa visite n’est pas très compliqué, ça fonctionne comme beaucoup de parcs du même type. Je vous conseille d’acheter vos billets en avance sur internet auprès de Resort World Sentosa, la société qui gère les activités sur l’île de Sentosa. Vous pouvez imprimer le billet ou bien le présenter sur votre téléphone.

Faites bien attention aux jours et aux heures d’ouverture. Privilégiez les jours de semaine (principalement mardi et jeudi) en dehors des vacances scolaires et jours fériés. Cela vaut pour tous les parcs mais particulièrement celui ci qui est extrêmement populaire et devient vite bondé, les queues pour certaines attractions atteignant facilement deux heures, cela peut occasionner quelques soucis de casiers mais j’y reviendrai après.

Le système de fastpass ici est payant, c’est une option qui s’achète en plus du billet d’entrée. Deux options s’offrent à vous soit un fastpass qui vous permet d’obtenir un ticket par attractions, soit un qui vous permet d’obtenir des tickets de manière illimitée à toutes les attractions. Le premier coûte 40$ et le second 70$. A ajouter bien sur au prix de votre ticket ‘entrée de 80$, cela monte très vite, mais si pour des raisons de timing vous n’avez pas le choix que d’y aller un jour de grande popularité, cela peut être intéressant.

Je vous conseille d’arriver au parc 30 minutes avant l’ouverture. D’ordinaire je ne suis pas trop à cheval sur l’heure d’arrivée, j’arrive quand j’arrive, mais comme les heures d’ouvertures du parc sont réduites par rapport à d’autres, vous voulez profiter un maximum du temps que vous aurez à l’intérieur. De plus, comme je vous disais, certaines attractions sont si populaires, pour éviter les trop longues attentes vous voudrez être dans les premiers à rentrer dans les parc!

Bon, trêve de bavardage, venez, je vous emmène avec moi.

Ma journée

Arrivée à 9h50, le parc ouvre à 10 heures, je voulais être là plus tôt mais j’ai mal calculé mon coup. Je me suis perdue dans le centre commercial de Harbour Front et j’ai raté la sortie pour la navette, du coup j’ai été jusqu’à Sentosa à pieds. Il y a déjà beaucoup de personnes qui font la queue pour rentrer dans le parc, les gens attendent sagement dans des files. Des personnages dans le parc font un sorte de pre-show avant l’ouverture pour divertir les gens en attendant que les portes s’ouvrent.

10 heures. Enfin les employés commencent à faire entrer les gens dans le parc sous une musique épique. Tout le monde reste bien dans sa ligne et avance en attendant son tour de passer les tourniquets. Je me dis que ça change de la France où ça aurait été le chaos.

Enfin je suis à l’intérieur, je ne traîne pas. J’ai fait mes recherches avant et je sais exactement ce que je veux faire en premier: les deux rides BattleStar Galactica où la file d’attente dépasse régulièrement les 120 minutes. Je prends à droite, je traverse « New York ». Il y a des installations pour la soirée (payante) d’Halloween prévue plusieurs fois par semaine.

J’arrive dans le mini-land Transformers, le ride phare est apparemment un must et je vois que la file d’attente est vide. Tant pis pour BSG je ne suis pas si pressée. Je vais faire le ride Transformers. C’est un dark ride en 4D. Pour les non-initiés ça veut dire que vous êtes assis dans une navette qui circule dans un décor, plongé dans la pénombre, dans lequel est inséré des écrans qui diffusent un film en 3D stéréoscopique (celle qu’on regarde avec les lunettes) et votre navette/capsule/voiture/rayez les mentions inutiles réagit au contenu (effets de chaleur, mouvements etc…). Si vous avez eu l’occasion de visiter DisneyStudios à Paris et que vous avez fait Ratatouille: l’Aventure Totalement Toquée de Rémi, c’est le même principe. Sauf qu’ici c’est très axé action (Transformers oblige). J’ai adoré. Je ne suis pas fan de la licence Transformers mais c’était vraiment chouette, vraiment bien fait, intéressant, bien plus immersif que le ride Ratatouille pour le coup. Le seul point négatif et c’est vraiment parce que je suis une foutue perfectionniste, j’ai trouvé que l’image sur certains écrans à la fin était un peu floue, c’est dommage et ça nous sort du truc un peu. Mais dans l’ensemble je lui mettrais….4,5/5

A peine sortie je fonce sur les deux rollercoasters BSG, parce que oui il y en a deux. Humans VS Cylons. Ils sont entremêlés et vous pouvez le faire une fois cotés Humains et une fois coté Cylons, bref, vous devez choisir votre camp.

J’arrive donc et je n’en crois pas mes yeux, ils annoncent 10 minutes d’attentes pour le ride Cylons et seulement 5 minutes chez les humains. Wow. Mais là je vois qu’il faut déposer son sac dans des casiers, pour éviter de perdre nos affaires personnelles dans l’attraction. Pourquoi pas, ça évite de mettre son sac sur le coté, il est en sécurité, ça me va.

Je vais mettre mon sac dans un casier, ils sont payants, mais les premières 30 minutes sont offertes. Je me dis que c’est pratique et j’ai définitivement de la chance qu’il y ait aussi peu d’attente. Je met mon sac dans un casier, j’essaie de me rappeler le numéro, je le note sur mon portable au cas où et je me dirige vers l’entrée. La jeune femme qui travaille à l’entrée de la file m’arrête et elle me passe au détecteur de métaux…ah? Oui, ils vérifient tout le monde pour être sur que personne n’ait rien dans ses poches qui puisse être perdu. Avec mes lunettes et mon portable je ne passe pas.

Je retourne au casier en courant, remet le compteur des 30 minutes gratuites à zéro en changeant de casier, je met mes lunettes et mon portable avec, glisse 10$ dans mon soutien-gorge au cas où (on sait jamais…) et je file ENFIN faire cette attraction tant attendue. Avant de vous dire ce que j’en ai pensé, je préfère vous prévenir que j’ai attendu environ 10 minutes chez les Humains et 15 chez les Cylons, et par prudence, entre les deux attractions je suis retournée à mon casier pour (encore) remettre le compteur des minutes à zéro.

Bon, mon verdict. J’ai choisi mon camp et ce sera Cylons. Voilà. Le ride version Humans est très bien, mais très classique. Pour les fans de montagnes russes, rien d’exceptionnel, vous ne serez pas dépaysés. La version Cylons est une version avec les pieds suspendus dans le vide, et ça déjà, ça fait vibrer ma corde sensible parce que c’est un effet que j’aime beaucoup, la vrille où on ralenti, les sensations sont décuplées, j’adore. Mais là où les Cylons enfoncent vraiment le clou, c’est la file d’attente. L’ambiance est vraiment bien réalisée, on circule au milieu d’amas de chair informe à travers desquels passent des câbles et autres éléments de machinerie, le bodyhorror c’est LA catégorie d’horreur avec laquelle j’ai le plus de mal. C’est malaisant à souhait, et j’apprécie un bon décor, ça met dans l’ambiance et pour moi c’est le signe des bonnes attractions. J’ai eu de la chance d’attendre au final vraiment très peu de temps par attraction mais je comprends pourquoi ça dépasse régulièrement les 2h de queue: il n’y a qu’un seul train par ride. Cela veut dire que les gens avancent très lentement. Au final je mettrai aux Humains 3,5/5 et 4,5/5 aux Cylons.

Je vais récupérer mes affaires et je me pose quelques minutes pour remplir ma bouteille d’eau avant d’aller vers ma prochaine attration. The Revenge of the Mummy. J’en ai entendu tellement de bien et je suis TELLEMENT fan du film (oui oui celui avec Brendan Fraser, tout à fait) que j’ai bien hâte d’y être.

Encore une fois il faut mettre ses affaires dans un casier (les 30 premières minutes sont encore offertes), pour le coup je regrette de ne pas avoir de sac à dos plus petit et d’avoir pris mon matériel de photo, c’est parfois un peu difficile de tout faire rentrer. Je rentre dans la file d’attente, et là j’entends une annonce. Attraction en panne. Il faut sortir. Je récupère mes affaires et décide d’avancer un peu à la prochaine attraction en attendant.

J’arrive au land Jurassic Park. Le film est un GRAND classique de mon enfance (d’ailleurs papa, j’attends toujours de brachiosaure que tu m’as promis pour Noël quand on est sortis du cinéma). Jurassic Park Rapid Adventure est une autre attraction populaire. Mais j’essuie ma deuxième déconvenue de la journée, une alerte orage (cela fait plusieurs jours que Singapour doit subit une tempête qui n’arrive toujours pas, la météo est assez incertaine) est en vigueur sur tout le parc, l’attraction est donc fermée.

J’avoue que sur le coup, j’ai quand même un coup au moral. Il reste deux autres « zones » à découvrir: Far Far Away (le monde de Shrek) et Madagascar, qui sont deux land à destination principalement des plus jeunes. Il est à peu près 11h et j’ai fait 3 attractions donc je relativise quand même, j’ai fait la majorité de ce que je voulais faire.

Je décide finalement de faire demi tour et coup de bol: The Revenge of the Mummy est ouverte! Je fonce remettre mes affaires dans un casier et rejoindre la file d’attente.

Si la file d’attente est absolument charmante et que le principe de dark ride à bord d’une « jeep » est proche de celui de l’attraction Indiana Jones Adventure: Temple of the Forbidden Eye à Tokyo Disneysea, j’ai été profondément déçue par cette attraction. C’est dommage, la mise en scène est vraiment intéressante, le ride est surprenant, mais de gros trous dans la narration m’ont gâché l’expérience. J’avais la comparaison avec DisneySea (où j’avais fait le ride Indiana Jones une bonne douzaine de fois dans la journée tellement je l’avais aimé) qui s’est faite dans ma tête du coup c’est peut être pour ça que je suis sévère avec cette attraction. 3/5

Après avoir récupéré mes affaires, retour à Jurassic Park pour voir si l’alerte orage a été levée et c’est le cas. A l’entrée des employées avertissent les visiteurs: si vous faites l’attraction vous SEREZ mouillés! L’utilisation des casiers n’est pas obligatoire (contrairement à Mummy ou BSG) mais fortement conseillée. Je pèse le pour et le contre, j’ai un sac à dos assez épais, mais étant donné que j’ai mon appareil photo dedans, je préfère ne pas prendre de risque et je vais à la recherche d’un casier.

Ils sont pris d’assaut, par les familles, l’interface de réservation est un peu différente. Ici pas de 30 minutes offertes, on est sur un tarif à 4$ pour la première heure et pas d’informations si vous dépassez mais je suppose qu’il faut payer le supplémet. Je paie pour une heure, la file d’attente annonce 30 minutes, je me dis que ça devrait aller (spoiler alert: non), j’ai toujours les 10$ que j’ai pris avant de faire BSG et j’y vais.

Et là, très vite, je me rends compte de mon erreur. Avec la réouverture de l’attraction, les gens se sont précipités et le temps d’attente annoncé n’est pas du tout exact. Au bout d’une demi heure j’ai fait à peine plus de la moitié de la file d’attente. Mon caractère anxieux prend le dessus et je stresse. Je débats avec moi-même: est-ce que je dois faire demi tour et prévoir plus de crédit pour mon casier, ou est-ce que je tente? Après tout si la file avance, ça devrait aller, j’ai fait plus de la moitié…non?

Je décide de rester dans la file d’attente mais clairement je ne suis pas tranquille, je prends des notes pour le blog, je note toute les réflexions qui me passent pas la tête. Dans la file d’attente nous passons devant un distributeur de ponchos….ils coutent 5$ et sont réutilisables….si j’avais su…. c’est bien plus intéressant que de dépenser une fortune pour le casier, les employées auraient pu prévenir qu’on pouvait aussi acheter des ponchos. Je commence à me faire des films dans ma tête, comme quoi si ça se trouve les casiers s’ouvraient tout court à l’issue du temps pour lequel on avait payé (n’importe quoi). Comme il fallait tout laisser y compris le téléphone dans la file d’attente, vraiment je vous dis, je suis pas bien du tout.

C’est là qu’on voit la faille du système de casier payant où il faut tout laisser dedans, peut être un système de consigne serait plus judicieux? ou payer après? comment on fait quand la file d’attente est beaucoup beaucoup plus longue que prévu? Là en plus je me dis, j’ai eu de la chance, je n’ai pas eu de soucis sur The Mummy ou BattleStarGalactica, mais et si j’avais du payer à chaque fois deux heures de consigne? Quand on ajoute ça au prix du billet d’entrée (qui n’est pas donné) et des éventuels fastpass, etc… l’addition monte très vite!

Je regarde l’heure toutes les deux minutes. Et là miracle. Je suis dans la file « Single Riders » et une embarcation au loin a besoin d’une personne seule pour finir d’embarquer. Je lève la main et je passe devant tout le monde, je m’assieds et m’attache dans le bateau au moment où il part, je regarde ma montre, j’ai exactement dix minutes pour faire l’attraction et rejoindre mon casier. C’est chaud mais ça peut le faire.

Le ride en lui même…je ne veux pas trop en dire mais….ce sont des rapides en bouées classiques au début avec un twist à la fin. L’histoire est simple, nous sommes des visiteurs de Jurassic Park et bien entendu tout ne se passe pas comme prévu et il faut regagner le centre en un seul morceau. Alors, quand la dame disait que si vous faites l’attraction vous serez mouillés…elle n’avait pas dit que vous prenez une douche en fait. C’est bien simple je suis sortie trempée des pieds à la tête. Ravie. Trempée, mais ravie. 4,5/5, amplement mérités, malgré la file d’attente bateau et beaucoup plus longue qu’annoncée.

En sortant de là je cours, j’ai mon short en jean qui colle et qui frotte, c’est pas agréable mais je sais que j’ai du retard pour ouvrir mon casier, et je n’ai pas assez de monnaie au cas où il faille payer une heure complète de supplément, c’est ma faute je n’ai pas été assez prévoyante.

Vous imaginez le soulagement quand j’ai pu récupérer mes affaires sans soucis, sans supplément sans rien. J’ai vraiment tendance à stresser pour le moindre truc, le moindre imprévu. Quand je vous dis que voyager « comme ça » sans faire des réservations et voir où le vent nous mène, c’est pas mon truc. Bref. Mon conseil: ne passez pas par les casiers et prenez un poncho.

Prochaine étape, Far Far Away, le monde de Shrek. A ce moment là il est quasiment 13 heures, mais en bonne experte des parcs je ne m’arrête pas pour déjeuner. Déjà parce que je n’ai pas faim (mon rythme est vraiment différent quand je voyage de quand je suis à la maison) et ensuite parce que je veux profiter du fait que les gens soient en train de manger et que les files d’attente se vident. Et j’arrive à faire, en une petite heure, trois attractions!

Ce land est clairement a destination des plus jeunes avec son décor coloré et ses attractions pour toute la famille.

Mon premier arrêt est Puss in Boots Giant Journey. Une montagne russe suspendue à destination clairement des enfants. C’est très court, ça bouge pas beaucoup mais c’est fun. L’ensemble est vraiment bien fait puisqu’il s’agit de s’infiltrer chez un géant, j’ai adoré la petite note des recettes de cuisine au dessus du quai. 3/5 (mais 5/5 pour les plus jeunes!)

Ensuite je file vers Shrek 4D, c’est un spectacle en 4D donc il ne joue que toutes les 30 minutes et là ça tombe juste pour passer Direct. L’histoire se déroule juste après le premier film (pour minimiser les spoilers), c’est dans le même genre que Captain Eo, ou Chérie j’ai rétréci le public, un show en 3D stéréoscopique avec des effets de siège, des jets d’eau etc… D’ailleurs, comparé à ces deux dernières, je trouve que Shrek 4D fait une meilleure utilisation du siège et de ses effets. Deux bémols de l’expérience: le premier c’est que durant le preshow, un employé du parc faisait beaucoup d’annonces au micro (consignes de sécurité etc…) et du coup on a manqué une partie du spectacle, c’est dommage le timing était off. Et le second, j’ai trouvé que l’animation et les effets avaient vraiment vieilli. Je ne sais pas si c’est un recyclage d’un show existant déjà ou si c’était du neuf, je penche pour la première option. Qui sait, peut être qu’il y aurait moyen de mettre un peu à jour? 2,5/5 (3,5 pour les plus petits)

Mon dernier arrêt au royaume de Fort Fort Lointain (son petit nom français) est l’attraction Enchanted Airways. Une autre petite montagne russe, plus classique. Très mignonne mais elle ne me laisse pas de souvenir impérissable pour être tout à fait honnête. Je vais lui mettre un 2/5 (3,5/5 pour les plus jeunes)

Comme je vous le disais un peu plus haut, le parc n’est pas très grand. Le dernier land est aussi le plus petit. A Madagascar il n’y a qu’une seule attraction, pour laquelle il n’y a pas d’attente.

Il est un peu plus de 14h et j’ai fini mon tour du parc. J’ai fait quasiment toutes les attractions, en tout cas, toutes celles qui m’intéressaient. Je suis de retour devant l’entrée et je décide de faire une pause déjeuner pendant que les gens s’attroupent pour regarder un spectacle de performers.

Je prends place au Mel’s Drive in, ambiance diner des 50’s. Je prends un menu spécial Halloween, avec son pain burger noir, 19$ burgers frites et boisson inclue. Comme je n’ai jamais mangé dans des retaurants de tout mon séjour de Singapour sauf là, c’est surement le repas le plus cher que j’ai payé de la semaine!

Le burger en lui même n’est pas mauvais, un peu épicé (pas assez à mon gout mais j’ai une tolérance assez élevée au piment). Le Chili qui l’accompagnait était un peu sec, vraiment dommage pour un plat qui se voulait sanguignolant. Mais ça suffit à bien me caler l’estomac. De quoi reprendre des forces avant de repartir à l’aventure.

Mais quelle aventure me direz vous, si j’ai fait le tour du parc et des attractions? Arcade Warf!

Arcade Warf, c’est une petite ruelle entre deux décors, qui part de New York, contourne l’espace Transformers pour rejoindre directement les montagne russes BattleStarGalactica. On se croirait dans un petite rue mignone du vieux New York comme on en voit que dans les films. Elle est complètement abandonnée des foules et c’est donc le lieu idéal pour prendre quelques selfies.

Je sors mon trépied et là je passe à peu près une heure à grimper sur les plateformes, à poser sur les escaliers. Malheureusement je ne maîtrise pas bien mon matériel et si on rajoute à ça mon short qui est TOUJOURS mouillé depuis Jurassic Park (quand je vous disais que le jean c’était une erreur) et qu’il remonte sans cesse façon culotte en m’écorchant les cuisses au passage (désolée pour l’image mais je pense qu’il faut être honnête: the chub rub is real). Du coup je n’ai quasiment pas gardé de photo de cette séance. Mais je vous les partage quand même.

Si il y a une chose que je peux vraiment saluer sur le parc c’est la qualité des environnements. Que ce soit à New York ou en Egypte, aux cotés des Transformers ou des Dinosaures, l’immersion est au rendez vous.

Je décide de refaire un tour des attractions qui m’ont le plus plu. Transformers, BSG: Cylons, et même Revenge of the Mummy, pour être bien sûre de mon avis. Après tout il n’y a pas beaucoup d’attente, j’ai vraiment bien choisi mon jour. J’essaie de faire une dernière fois de faire Jurassic Park Rapid Adventures, quitte à avoir les fesses mouillées, autant m’amuser. Mais une nouvelle alerte orage a fait que l’attraction a définitivement fermé ses portes pour le reste de la journée. Tant pis. Au moins j’ai pu la faire une fois, et c’était glorieux!

Je fais un petit selfie avec un dilophosaure que j’envoie à mes amis, en regardant de loin le dernier passage du spectacle Waterworld, que j’ai raté (il parait qu’il est vraiment bien, donc si vous avez l’occasion, n’hésitez pas à prendre des places!)

Ceci n’est PAS un dilophosaure

Aujourd’hui le parc ferme ses portes à 18 heures, il me reste à peu près une heure pour refaire (encore) les attractions que j’aime, maintenant c’est plus que du plaisir. Entre deux tours de Transformers (mais ça a vraiment été la révélation ce ride je vous jure), je m’arrête vite fait pour une représentation de Lights Motors, Action. Un show sur les coulisses des effets spéciaux au cinéma

L’attente est beaucoup plus longue que prévue, encore, 20 minutes d’attente dans un hangar devant une porte fermée, ça fait très bizarre de poireauter comme ça sans avancer. Finalement nous prenons place dans un faux hangar à effets spéciaux, prêts à « tourner » une scène d’un film catastrophe. Un spectacle avec des effets de feu, d’eau, de vent. c’est assez fun et impressionnant quand on a jamais fait ça mais moi j’ai un gros sentiment de déjà vu. Comme si j’avais déjà fait ça. Et puis je me souviens. C’est un copié collé de l’attraction que j’avais faite à l’époque au parc Universal Studios à Orlando, en Floride, quand je l’avais visité avec mon papa en 2002. C’était le moment nostalgie je suppose!

Un dernier tour de Transformers et puis s’en va. Je quitte le parc au moment de sa fermeture. Dehors les gens commencent à faire la queue pour la soirée spéciale Halloween. D’autres se dirigent vers le monorail, et d’autres vont faire un tour à Sentosa, profiter des restaurants et des autres ères d’amusement qui elles sont encore ouvertes.

De mon coté je vous avoue que j’ai les cuisses en sang (si quelqu’un a un remède contre le chub rub, je veux bien) et je rentre à mon hotel en boitant un peu. Je suis dans un état lamentable, trempée, fatiguée, mais j’ai passé une super journée!

Le bilan de ma journée

Le parc est vraiment chouette! Il est un peu petit donc si vous choisissez bien votre jour de visite et qu’il n’y a pas trop de queue vous aurez largement le temps de faire tout ce que vous voulez, et même plus! Ça aide à faire passer la pilule du prix d’entrée aussi cher que Tokyo DisneySea pour un parc qui doit faire la moitié de la taille.

Venez préparés: plein de monnaie et des bouteilles d’eau. A singapour il fait chaud, et vous allez marcher. En plus vous ne voulez pas vous retrouver coincés dans une file d’attente sans avoir de quoi vous désaltérer.

Oh, et j’allais oublier. Certaines attractions disposent d’une file Single Riders. Cela permet aux gens qui font les attractions seuls de compléter les wagons et don de passer « plus vite ». Par contre, souvent, cette file n’est pas indiquée à l’entrée et/ou semble fermée. Il ne faut pas hésiter à demander à la personne à l’entrée de l’attraction si c’est ouvert/si vous pouvez y aller. Et franchement ça, si vous n’avez pas de fastpass, c’est la meilleure invention du monde!

Bref je recommande vraiment le parc si vous passez à Singapour, une petite journée fun/détente, ça ne fait jamais de mal!

Je vous laisse avec quelques photos en vrac, n’hésitez pas à me dire si cet article vous a plu, je suis désolée qu’il soit si long, j’ai hésité à le publier en plusieurs parties d’ailleurs.

A bientôt!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :